Musique indépendante et Tourisme

Quand vous partez en week-end ou en vacances c'est généralement pour voir quelque chose, les monuments historiques, un site naturel, un musée. Lorsque vous allez au concert c'est plus pour entendre que pour voir. Le tourisme c'est voir, les concerts "live" c'est entendre. Existe t-il des touristes qui osent s'aventurer dans une salle de concert comme ils le feraient dans un musée ou un restaurant ? Y a t-il beaucoup de personnes pratiquant le tourisme en ayant programmé une sortie avec de la musique indépendante "live" loin de leurs habitudes ?

Il est facile de partager une image très répandue

L'habitude a été donnée de faire du tourisme pratiquement exclusivement dans le but de voir. Il est facile de découvrir en "live" les images des sites, des panoramas, des musées, qui nous ont amené à faire le voyage. Et de retour il est aisé de raconter et de partager ces images. La destination choisie a aussi un sens dans les clichés de la hiérarchie sociale. Dire "je suis allé passer mes vacances à Bray Dunes" n'a pas le même sens que "je suis allé passer mes vacances à Dinard". Etre touriste c'est être "voyeur" et socialement paradeur.

Il est plus complexe de partager l'émotion de la musique "live"

La musique "live" est immatérielle. A peine est-elle produite qu'elle est déjà évanouie et il ne reste plus que ses souvenirs visuels et auditifs et ses émotions. L'attrait musical est individuel. C'est moins un résonateur social. Participer à un concert de musique alternative indépendante c'est assouvir ses désirs et ses besoins musicaux. C'est un plaisir intime qui s'amplifie en groupe.

Marier le tourisme et la musique alternative "live"

Dans le domaine de la musique classique les mélomanes rencontrent les touristes par exemple dans la ville où est né ou bien où a vécu tel compositeur car c'est un lieu de pélerinage culturel. Ce type de situation peut exister quand la réputation de qualité de la musique alternative indépendante d'un évènement ou d'un lieu existe.
Les festivals d'été, puissants générateurs de public, ne sont plus des lieux pour les mélomanes car la motivation est plus du côté du business que de la qualité de la musique et de ses interprètes.
La connaissance des bons lieux de musique alternative indépendante "live" est l'affaire des locaux, ils sont très peu connus des touristes.

Pourquoi pas être touriste/amateur de musique indépendante ou amateur de musique indépendante/touriste ?

Le touriste peut profiter d'être sur place pour s'offir une soirée "culturelle", un amusement.
L'aspect temporaire d'un concert donne à la prestation un pouvoir d'attraction très fort. Il participe amplement à la réussite du séjour. Au retour, les émotions ressenties seront en bonnes places dans les récits et les souvenirs.
Les concerts ayant lieu le soir, il est facile de s'organiser pour être touriste le jour et touriste de musique indépendante le soir. L’achat des billets de concert n'est pas fortuit et la soirée se prépare comme pour un restaurant, un musée, etc...
La musique alternative indépendante parce qu'elle a des musiciens de renom et des exigences de qualité, est donc aussi un moteur pour sortir des ses habitudes et de la pression sociale.